Village irrigation

village irrigation

Guillaume FERRANDO - Chargé d'étude "EAU et ENVIRONNEMENT" à la chambre d'agriculture de la Haute-Garonne

Guillaume FERRANDO200Demain sera sec : le rapport Climator (ANR/INRA) annonce des baisses sensibles et croissantes de l’humidité des sols à partir des années 2020, et ce dès le début du printemps, période cruciale pour les cultures. Le potentiel d’irrigation de la ferme France existe. Il reste à réaliser.
Si comme le dit le proverbe ‘‘les petits ruisseaux font les grandes rivières’’, ce village y contribuera peut-être. À vous, qui êtes les acteurs de l’agriculture de demain, nous souhaitons au moins que sa visite vous soit instructive : des solutions existent pour irriguer mieux et optimiser sa ressource en eau. À vous de les découvrir !
Source : Terre-net, livre blanc « Irrigation en grandes cultures, optimiser la ressource en eau »

L’irrigation contribue à 18 % de la valeur de la production agricole en Occitanie.
En Occitanie, une exploitation sur quatre a recours à l’irrigation (environ 17 000 irrigants). Les exploitations qui n’irriguent que du maïs représentent 8% des irrigants de la région, les arboriculteurs occitans et les vignerons du Languedoc-Roussillon constituent le 2e principal groupe (6%) et les producteurs de légumes le 3e groupe (5%). Seules 2% des exploitations déclarent des surfaces irrégulièrement irriguées. Selon leur classement typologique et les volumes d’eau moyens utilisés, plus de 10 000 exploitations de la région sont dépendantes économiquement des disponibilités en eau pour sécuriser leur production. 50 % des exploitations sont affiliées à un réseau collectif pour leur approvisionnement en eau. Source : Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt Occitanie

RampeH154Nouvelle Aquitaine : une situation très contrastée entre les départements
Les surfaces irrigables de la région s’étendent sur 509 000 ha (soit 13% de la SAU). Le taux d’équipement en système d’irrigation est très différent selon les départements. Ainsi, dans les Landes, plus de la moitié des surfaces sont irrigables, 30 % le sont dans le Lot-et Garonne, alors que les départements de la Corrèze, de la Creuse et de la Haute-Vienne affichent un taux quasi nul. Source : Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt Nouvelle Aquitaine.

 

iconrougeLe rôle des Chambres d’Agriculture
Dans ce contexte, le rôle de la Chambre d'Agriculture consiste à aider les irrigants dans leurs projets de développement de l’irrigation, à s'impliquer lors de concertations, ainsi qu'à les accompagner sur le plan technique pour gérer de manière raisonnée et optimale la ressource en eau (pilotage de l'irrigation, stockage, équipements, etc.). La Chambre d’Agriculture a également été désignée Organisme Unique de Gestion Collective des eaux sur le sous bassin Garonne Amont. Elle doit ainsi gérer l’ensemble des demandes d’autorisations de prélèvement en eau pour l’irrigation sur le périmètre. La Chambre d’Agriculture réalise également des études sur la gestion quantitative et quantitative de l’eau à destination des collectivités pour une approche territoriale de la ressource.

 

iconrougeLes équipements
Des équipements permettent d'améliorer la répartition de l'eau sur les parcelles ou d'éviter d'arroser des endroits non souhaités (bords de route, parcelles voisines, etc.). Vos pertes d'eau seront ainsi limitées !
Enrouleur300Des aides existent pour la réduction de la pression des prélèvements sur la ressource en eau ou la création de retenues collinaires sous la forme de réponse à des appels à projet. Il existe deux types d’aides : Les aides aux exploitations et les aides aux structures collectives de type ASA.
L’ensemble de ces aides s’inscrivent dans le Programme de Développement Rural Midi-Pyrénées : MIDI-PYRÉNÉES 2014- 2020, financé par l’Europe, l’Agence de l’Eau et la Région. La mesure 413 permet notamment d’obtenir un accompagnement pour l’achat de sondes tensiométriques, de brises-jets, de vannes programmables, …

OAD300Les Chambres d’Agriculture apportent des solutions
L'irrigation est donc un atout majeur dans la vie de nombreuses exploitations agricoles de la région : augmentation des rendements, réalisation de cultures de semences, arboricultures, maraîchage, ... Mais cette technique voit ses charges d'exploitations augmenter de manière régulière (énergie, taxes, ...). Dans ce contexte, les Chambres d'Agriculture proposent depuis plusieurs années un ensemble de conseils permettant une optimisation maximale de la conduite de l'irrigation.

 

 

iconrougeVENEZ DÉCOUVRIR SUR LE POINT INFO IRRIGATION LES TRAVAUX SUIVANTS :

  • Le bulletin hebdomadaire d'irrigation : les techniques de réalisation du conseil, les outils, ... une liste sera à disposition pour s'inscrire si ce n'est pas déjà fait !
  • Les systèmes de sondes tensiométriques et capacitives : des outils d'aides à la décision de plus en plus indispensables ;
  • L'optimisation du matériel d'irrigation grâce à l'utilisation d'un débitmètre à ultrason ;
  • Le fonctionnement des autorisations administratives de prélèvement d'eau pour l'irrigation. 

Source : Chambre d’Agriculture de Haute-Garonne

 

En poursuivant votre navigation vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur.
En savoir plus J'accepte